Crédit : AllyD.Photographie

Depuis sa plus tendre enfance, Amandine Dijoux ou Dzidzine pour les intimes, est une créative et passionnée d’activités manuelles et artistiques. C’est dans cet esprit que la réunionnaise a lancé Papangue atelier créatif, une entreprise de loisirs créatifs, à l’automne 2019. Avec un bagage en finances, en communication et en gestion de projets, celle dont le totem est le Caméléon jovial a décidé de sauter dans une toute autre aventure en proposant pour petits et grands, en public ou en privé, des ateliers créatifs variés tout en rapportant le soleil et la chaleur de son île de La Réunion dans ces derniers. « Le but étant de mettre à l’honneur l’art du fait-main et du faire soi-même à travers une offre d’ateliers de fabrication variés, du macramé aux bijoux en passant par les capteurs de rêves, la peinture et j’en passe, en plus des projets sur-mesure ». Également rédactrice de contenus DIY et créatrice, notre afro SHEpreneure de la semaine qui a décidé de quitter Montréal pour retourner à sa petite île en décembre dernier, répond à notre quick interview :

Papangue atelier créatif : services

Image 1 parmi 3

⚪  Qu’est-ce qui t’a poussée dans l’entrepreneuriat ? 

J’avais (et j’ai toujours) des projets qui me trottaient dans la tête. Dans mon dernière job*, l’absence d’évolution ou de reconnaissance m’ont, petit à petit, poussée à suivre mes envies et mes projets (rêves) personnels. Quand je me suis lancée, j’avais envie de changement, de liberté et de porter loin un projet personnel alliant des passions et des compétences acquises lors de mes anciennes jobs. Je ne sais pas où cela me mènera mais, aujourd’hui, c’est comme un bébé que je veux aider et voir grandir.

⚪  Quels sont les aspects que tu aimes le plus dans cette aventure entrepreneuriale ? Et ceux que tu aimes le moins ? 

Ce que j’aime le plus c’est la liberté et la possibilité d’essayer plusieurs choses sans forcément attendre des approbations, entre autres et de gérer mon emploi du temps comme je le sens et selon mes humeurs, mes envies et ma forme physique. Et ce que j’aime le moins, c’est l’aspect solitude de l’entrepreneur.e, parfois, et l’absence d’une équipe. On a, souvent, besoin d’un coup de pouce et d’un brin de motivation et cela peut aider.

⚪  Quel conseil gardes-tu précieusement ? 

« Rome ne s’est pas fait en un jour » (ni en dix d’ailleurs !). C’est un conseil qui me rappelle d’être patiente, d’attendre parfois et de lâcher prise souvent.

Crédit : Em Gr

EN RAFALE

⚪  Matin ou soir ?  

Soir

⚪  Agenda papier ou électronique ? 

Électronique (Mais j’aime mon agenda papier ! Ça me rassure.)

⚪  Instagram ou Facebook ? 

Instagram

⚪  En télétravail ou au bureau ? 

En télétravail

⚪  Baskets ou talons hauts ? 

Baskets

⚪  Chanson en travaillant ? 

Ouiii

⚪  3 personnes inspirantes ? 

Zakadit, Jen Duffin de Nova Mercury Design et Natoo

⚪  Entreprise coup de coeur : 

Osataï

⚪  Créations chouchous du moment ? 

Capteurs de rêves géants et mobiles pour bébé personnalisés

Création Papangue, atelier créatif

*Au Québec, job, prononcé djobbe, est féminin dans la langue courante, mais (le plus souvent) masculin dans les médias (écrits).